Koba la D déprogrammé par plusieurs festivals

Koba la D s’est vu écarté aujourd’hui de la programmation de plusieurs festivals. La cause : un post controversé sur snapchat mentionnant l’assassinat d’un jeune homosexuel par son propre père.

Énorme bad buzz pour Koba la D. Le rappeur du 91 est accusé d’homophobie. L’artiste a relayé sur son compte Snapchat la capture d’écran d’un article relatant la mort d’un jeune homosexuel tué par son propre père. Une image à laquelle était ajoutée une légende : « Bien joué ». Le post a immédiatement été relayé sur les réseaux sociaux provocant de nombreuses réactions.

Les internautes dénoncent une différence de traitement entre les affaires Mila et Koba la D

Si dans un premier temps le public était plutôt unanime quant au fait de sanctionner Koba La D pour ses propos déplacés, une opinion différente et favorable au rappeur s’est vite propagé au sein de la Twittosphère. En effet, le #JesuisKoba s’est retrouvé aujourd’hui en tendances (en France) sur le réseau social.

L’argument principal des défenseurs du #JesuisKoba est le suivant : les médias feraient, selon eux, « deux poids deux mesures » entre les déclarations du rappeur et celles de « Mila » une internaute qui avait elle aussi fait polémique récemment. Cette lycéenne s’était retrouvé au coeur d’un énorme scandale après avoir insulté l’islam. Cette dernière avait eu la possibilité de s’expliquer dans l’émission « Quotidien » présentée par Yann Barthès et avait été blanchit par la justice française.

Pour défendre Koba, quelques uns vont même jusqu’à parler d’une prétendue entrave à la liberté d’expression. On rappel qu’aucune enquête n’a pour l’instant été ouverte contre le rappeur de 19 ans.

https://twitter.com/Pacquituphan/status/1230092134893735936?s=20
On peut en effet se demander si les sanctions auraient été prononcées aussi rapidement s’il avait s’agit d’un autre type de discrimination (racisme, islamophobie, sexisme…)
Gros coup d’arrêt dans la carrière de Koba

« Je ne suis pas homophobe, n’essayez pas de me coller cette étiquette. Dieu pour tous. J’ai mis un screen hier que je n’aurais pas dû mettre mais je cautionne pas du tout le meurtre » s’est défendu le jeune artiste en s’excusant d’avoir pu choquer son public. Son avocat s’est lui aussi exprimé en assurant qu’il s’agissait d’un malentendu. « Il regrette infiniment son erreur et d’avoir réagi maladroitement. Il n’est absolument pas homophobe et n’approuve bien sûr pas un infanticide, c’est absurde » a expliqué ce dernier.

Malgré ces excuses, les programmateurs de plusieurs festivals ont décidé d’écarter Koba la D. Ainsi, ce dernier manquera l’occasion de se produire lors de gros évènements tels que le Main Square Festival ou Garorock.

À lire aussi :

2 Rétroliens / Pings

  1. Mort de Pop Smoke, étoile montante du Rap US - Vision media
  2. The Weeknd révèle le nom et la date de sortie de son album - Vision media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*