LCK Spring Split : Week 3 Day 3

LCK spring split 2020
instagram: @LCK

Le haut du classement de la LCK s’affronte en ce vendredi. Deux duels au sommet, avec comme objectif la récompense, certes provisoire, de numéro un de la Corée.

Match 1 : Sandbox vs Afreeca Freecs vainqueur : Freecs

Rien ne va plus pour les Sandbox. L’équipe poursuit sa mauvaise série avec ce dernier match : cela fait donc 4 BO d’affilés que Onfleek et ses équipiers perdent. Les SB n’ont plus cette maîtrise qu’on retrouvait chez eux la saison de LCK passée. Leur nouvelle botlane composé de Gorilla, revenu de ses vacances en Europe, et de Leo ancien remplaçant chez les T1.

Malgré les doutes cette duo-lane reste solide. Solide mais pas réellement dominante pour la LCK. Ainsi durant ces 3 manches ce sont bien Mystic et Jelly qui ont eu la priorité au bot. La cause est grande partie dû à ce pick de Kalista privilégier par Leo. Si Kalista semble sur le papier un counter efficace à Miss Fortune. Dans les faits ce n’est pas du tout le cas. En effet le personnage souffre d’un cruel manque de dégats, et dans cette méta tank, est certainement l’un des ADC les moins efficaces.

Les Freecs sont donc les seuls maîtres de la LCK, du moins jusqu’à demain avec le match des T1. Kiin et ses équipiers n’ont perdu qu’un seul BO depuis le début de l’année. Un bilan de bon augure, l’équipe dégage un sentiment de sérénité, et sauf catastrophe on les retrouvera au minimum dans le top 3 d’ici la fin de saison.

Tops :
  • Spirit : Il a joué deux fois aujourd’hui, et a gagné les deux fois. Il est la cause et la raison du très bon early de son équipe, et son absence c’est grandement ressentie durant la game 2. Avec Kiin ils ont tous deux étaient les grands artisans de la victoire du jour.
Flops :

Kalista : on ne peut pas vraiment en vouloir à Leo pour sa prestation tant son champion est mauvais. Annuler l’ulti de MF et offrir un engage, ne suffit pas pour un ADC si il n’y a pas de dégâts derrière.

Match 2 : DragonX vs GenG victoire GenG

C’était le match que tout le monde attendait. L’affrontement entre deux styles de jeu diamétralement opposé. D’un côté les GenG et leur gameplay froid, lent visant à gagner grâce une macro supérieure. Et de l’autre les DragonX, des joueurs assoiffé de sang, dans un jeu basé sur l’agression, le dive et l’outplay mécanique.

Un affrontement de style remporté par les Dragons dans cette première game. Porté par leur duo mid/jungle, Chovy et Pyosik extrêmement redoutable, la partie sera dominée du début à la fin par des Dragons fidèle à leur réputation.

Mais les Generations Gaming vont très rapidement se renverser la situation. Ils vont battre les Dragons sur leur propre terrain : celui de l’aggresivité. Dans les deux dernières parties les Geng le seront à un point tel que l’équipe de Deft restera sans solution.

Dans ce combat au sommet les Dragons n’ont pas su s’adapter aux changements de style de leur adversaire. Une chose que Bdd et ses compères auront magistralement réalisée.

Tops :

  • Bdd : le mid des GenG a été magistral aujourd’hui. S’il n’a pas dominé son match up à proprement parlé, ses décalages auront permis de donner l’avantage à son équipe. Bien aidé par Clid le duo en aura fait voir de toutes les couleurs à leur adversaire.
  • Deft : l’ADC a dominé une fois de plus la ligne du bas. Même s’il avait un adversaire de choix il aura à chaque game un avantage en cs considérable. Mais n’aura pas réussi à concrétiser cette domination durant les teamfights.

Flops :

  • Rascal : souvent mis en difficulté au top. Il n’aura pas été d’une grande utilité pour son équipe.
  • Pyosik : premier BO où le jungler aura déçu. Pas assez présent, ou trop agressif durant les séquences de combat. Difficile de jouer quand on joue contre Clid.

À lire aussi :

1 Rétrolien / Ping

  1. Faker légende de l’esport - Vision media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*