LDC : Le PSG brille, Liverpool sombre

Le PSG réussit enfin à se qualifier pour les quarts de finale de la LDC. Une chose qui n’était pas arrivé depuis 2016. Les Colchoneros quant à eux sortent les tenants du titre sur le score de 3 à 2.

Cela faisait 3 saisons que le PSG n’avait pas réussi à dépasser ce stade de la compétition. Une sorte de malédiction pour les supporters, enfin vaincue avec le match d’hier soir. Un peuple parisien rassemblé devant le stade, bravant l’interdiction de rassemblement à cause du coronavirus. Et qui a donné lieu à d’étonnantes scènes à la fin du match.

Sans ses supporters le PSG a pourtant montré un autre visage que lors du match allé. Contrairement au match à Dortmund, les parisiens ont su dominer la rencontre. Autour d’un Neymar très actif (notamment sur son repli défensif) mais surtout grâce à un Di Maria en état de grâce et sur tous les bons coups.

Privé de Mbappé, de Thiago Silva et de leur public les parisiens ont répondu présent d’entrée. Tout particulièrement Neymar. Il s’agissait du 4ème matchs du brésilien depuis le 1er février. Les défenseurs allemands n’ont pas réussi à museler le meneur de jeu. Ce qui a permis au numéro 10 de mettre son équipe sur de bons rails grâce à un but sur corner de la tête. Son troisième depuis son arrivé au PSG.

Si Juan Bernat a été élu homme du match, c’est vraiment l’attaque parisienne qui s’est ressaisi sur ce match retour. Cavani a certes raté sa seule véritable occasion, mais il a été précieux dans le pressing, et sur son repli défensif. N’hésitant pas à aider son équipe à défendre dans ses propres 30 derniers mètres en seconde mi-temps.

Mais cette victoire est dû plus encore au retour de « l’ange » Di Maria, qui était sur un véritable nuage hier soir. Il s’est montré implacable en défense sur Guerreiro ou encore Sancho, tout en étant dans tous les bons coups en attaque. On ne peut que saluer cette superbe prestation.

Un match référence dont on se souviendra certainement longtemps pour le PSG. L’armada parisienne pourrait aller loin dans cette LDC sans véritables favoris.

Liverpool éliminé en prolongation

Encore une fois le duel tactique a tourné à l’avantage des hommes de Simeone. Rigueur, patience, bloc bas et projection rapide ont réussi à vaincre un Klopp « mauvais perdant » comme il le dit lui-même.

« Je ne comprends pas avec la qualité qu’ils ont, le football qu’ils jouent. Ils pourraient jouer un bon football mais ils ont un bloc bas important et procèdent en contre-attaques. »

Jürgen Klopp

Grâce à cette stratégie, les colchoneros ont réussi a remonter un retard de deux buts. Et donc de gagner les deux rencontres face aux Reds. L’entraîneur de l’Atletico n’a pas perdu la main pour remporter les gros chocs.

Cependant la suite de la compétition risque d’être compromise. L’UEFA devrait annoncer la semaine prochaine la suspension des Coupes d’Europe et le report de l’Euro à 2021.

À lire aussi

1 Rétrolien / Ping

  1. PSG / Dortmund : la vengeance parisienne - Vision media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*