Les JO de Tokyo repoussés en 2021

Longtemps réticents le CIO a finalement accepté de reporter les Jeux Olympiques à l’été 2021. Une première en dehors d’une période de guerre.

Du jamais vu. Le coronavirus n’en a pas fini de perturber nos vies. Après la suspension des divers championnats dans le monde comme la NBA ou encore la Ligue 1, les Jeux Olympiques sont maintenant prévus pour l’été de l’année prochaine.

Il semble improbable de voir la pandémie disparaître totalement en moins de quatre mois. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a déclaré hier que le report des JO était “inévitable”. Les risques sanitaires sont bien trop grands pour la tenue d’un tel évènement à l’impact mondial. De nombreux athlètes ou même fédérations sportives comme celle de la Norvège appellent au boycott de la compétition si cette dernière est maintenue au mois de juillet.

Devant tant de pression le Comité International olympique (CIO) a donc envisagé divers scénarii pour l’organisation des prochains JO. L’annulation des JO est hors de question pour le CIO, les retombées économiques étant beaucoup trop catastrophique (environ 1,4% du PIB du Japon). C’est pourquoi le report des JO pour l’été 2021 a été choisi.

Un moindre mal

Ainsi le report est la solution selon du CIO. Organisé les JO en 2021 semble être inéluctable. Attendre un an permet de confirmer qu’il n‘y a plus de risque sanitaire lié au Covid 19. De plus cela permet aux compétitions de reprendre, sans demander aux stars, de football par exemple, de choisir entre leur ligue nationale ou les JO.

Cependant ce n’est pas une solution sans conséquences négatives pour autant. En effet la compétition olympique est organisée tous les quatre ans, la repousser d’un an revient à modifier complètement l’organisation des JO. Logistiquement cela remet en cause toutes les autres compétitions. Puisqu’il faudra aussi décaler tous les autres championnats. Un véritable casse-tête. World Athletics (l’organisme organisateur des mondiaux d’athlétisme) a déjà annoncé qu’elle était prête à décaler ses championnats du monde afin de permettre la tenue des jeux pour l’été 2021. Décaler la compétition n’aura pas un impact aussi grave qu’une annulation pure et dure, mais aura donc d’énorme répercussion. À cela s’ajoute le problème des sportifs qui continuent à se préparer normalement pour la compétition malgré tous les risques de contaminations

Au vu de cette situation le gouvernement d’Abe et le CIO ont donc décidé d’organiser les Jeux Olympiques pour l’été 2021. La moins mauvaise décision dans ce contexte.

À lire aussi

1 Rétrolien / Ping

  1. Michel Hidalgo, monument du football français - Vision media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*