OL/OM : La guerre est plus que jamais déclarée

À cause de l’épidémie du coronavirus, tous les championnats de football sont temporairement à l’arrêt. En France, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL a fait une proposition concernant la ligue 1 : annuler la saison 2019/2020. Une sortie qui a fait polémique dans les médias, et surtout chez les rivaux marseillais.

Les tensions montent encore entre L’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais. Interrogé par le Monde vendredi dernier, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL s’est déclaré favorable à une saison blanche en Ligue 1. Une idée qui a plongé Jacques- Henri Eyraud, le président et Dimitri Payet, le capitaine de l’OM dans une profonde colère. En effet, Lyon se classe actuellement 7ème du championnat, tandis que son rival se trouve à la seconde place.

L’idée de JM Aulas serait donc très défavorable à Marseille, qui ne pourrait plus participer à la prochaine coupe d’Europe, suivant la logique du président lyonnais. Une véritable guerre a alors débuté sur les réseaux sociaux entre les deux parties. Ils se sont rendu coup pour coup, principalement sur Twitter. D’autres personnalités, notamment des journalistes sportifs ont souhaité répondre à la proposition de JM Aulas.

Le monde du foot français offusqué

Le camp marseillais n’a pas été le seul à réagir négativement à cette sortie du président de l’OL. Les journalistes sportifs ont émis leur raisonnement concernant cette saison blanche. « La France est confinée et les dirigeants du foot français pensent à leurs petits intérêts persos, tweets assassins en prime. Image déplorable », a déclaré Pierre Ménès. Le chroniqueur de Canal+ a ciblé l’enjeu sportif dû à la saison très moyenne de l’Olympique Lyonnais.

« Il est sur le chemin de la folie »

Daniel Riolo, est allé encore plus loin. « Il est sur le chemin de la folie. Il attaque de partout, menace en nommant des gens qui ont bien d’autres soucis en ce moment que ses élucubrations… Incroyable ». Le journaliste de RMC s’attaque personnellement à Jean-Michel Aulas. Ce dernier n’a pas encore répondu, mais connaissant son tempérament, ça ne saurait tarder.

Les origines des tensions OL/OM

Cette rivalité entre les deux Olympiques ne date pas d’hier. Ligue 1, Ligue des champions, dans le début des années 90, c’est Marseille qui dominait le football français. Mais au commencement des années 2000, Lyon a repris le flambeau, notamment en étant champion de France de 2002 à 2008. L’OM a très mal vécu d’être catégorisé comme le « 2ème club français ». De là, une rivalité qui passait souvent par les différentes rencontres en Ligue 1 s’est créée, c’est comme ça qu’est née « L’Olympico ».

Les conflits se poursuivaient aussi hors terrain, notamment entre les présidents des deux parties. D’abord avec Pape Diouf, à la tête de l’OM de 2005 à 2009, puis avec Jacques- Henri Eyraud, depuis 2016. C’est avec ce dernier que la rivalité a été la plus intense. Les choses se sont aggravées lorsque les supporters marseillais ont dégradé le Groupama Stadium, lors de la finale de League Europa. Depuis les attaques et les petites piques se sont multipliés en interview et sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui encore, les tensions sont palpables entre les deux clubs. Et vu leurs dernières sorties médiatiques, ce n’est pas près de s’arrêter.

À lire aussi :
- Le monde du sport se mobilise pour faire face au coronavirus
- Netflix retrace l’histoire du foot anglais à travers la série The English Game

2 Rétroliens / Pings

  1. Les JO de Tokyo repoussés en 2021 - Vision media
  2. Michel Hidalgo, monument du football français - Vision media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*